• 11- Rémi Wagner

     

     

    11- Rémi Wagner

     

    « LIVERDUN AU CŒUR », avec un tel slogan de campagne, je ne pouvais que répondre favorablement à la sollicitation de mon ami Jean-Pierre HUET pour rejoindre l’équipe qu’il soumettra aux liverdunois lors des prochaines élections.

    Liverdunois de toujours, j’ai passé ma jeunesse (1953 à 1968) aux Cités des Forges, le quartier « social » de l’époque, dans une habitation sans confort (pas d’eau courante) avant de connaître le « luxe » des premiers HLM rue Chopin au Rond-Chêne. Fan de football j’ai débuté aux FTM en 1966 avec une bande de copains. A la fin de mes études en 1973, j’ai travaillé quelques mois à l’usine PAM SA de Liverdun avant de m’engager le 18 février 1974 dans une carrière au sein du Ministère de l’Equipement à Metz. Encore aujourd’hui j’y exerce mes missions dans le domaine de l’hydraulique, l’hydrologie et l’assainissement.

     

     

    11- Rémi Wagner

                                  1959 École de la Maladrerie

     

     En 1977, j’ai pris pour épouse Maryline CHAUDRE, fille d’une grande famille liverdunoise passionnée de football. Notre jeune couple s’est installé en Moselle à Fey pour être plus proche de mon lieu de travail mais très vite Liverdun nous a manqué et après la naissance de notre premier enfant en 1979, nous sommes revenus nous y installer à nouveau, aux HLM.

    De cette période je retiens deux événements télévisés nationaux, le premier, joyeux le 10 mai 1981 avec l’apparition du visage de François Mitterrand au journal télévisé de 20H00 et le second, le 8 juillet 1982, douloureux pour mon cœur de footballeur avec cette demi-finale perdue à Séville.

    C’est à cet époque que je me suis pleinement investi dans le club local (éducateur, membre du comité).

    En 1983 j’ai emménagé dans les nouveaux locatifs de l’allée de Besançon et ma petite famille s’est agrandie en 1984 avec la naissance de mon second fils. Cette période sur le plateau a été de courte durée puisque des circonstances de la vie m’ont ramené quelques années sur les lieux de ma première jeunesse, puis par un nouveau passage rue Chopin avant mon installation route de Pompey en 1987, année de naissance de ma fille, mon troisième et dernier enfant.

    En 1989 pour les municipales, j’ai accepté de figurer en fin de position sur la liste de Ghislaine MILLARD et me suis retrouvé élu quelques mois plus tard, malheureusement dans un contexte particulier qui nous empêcha de terminer le mandat. Mon investissement dans le football devint alors total dans le club et dans les instances dirigeantes du District dont j’ai assumé une vice-présidence jusqu’en 2012.

     

     

    11- Rémi Wagner

                   Au stade B. Wagner : entraînement des benjamins

     

    Aujourd’hui, moins investi dans le football et proche de disposer de beaucoup plus de temps libre (retraite début 2015), c’est au profit de Liverdun que je compte mettre la même ardeur et contribuer à maintenir et développer l’aura de ma ville avec une équipe qui, comme moi, partage des idées de solidarité, valeur qu’il apparaît aujourd’hui primordiale de défendre.

     

     

    Bouton