• 17- José Mendes

      

    17- José Mendes

    Quand j’ai rencontré ma femme, on est venu se promener à Liverdun. Je lui ai dit : un jour on habitera ici. Quand on a vu que le train de Liverdun à Nancy mettait seulement 10 minutes, on a décidé d’acheter notre maison.

    Depuis 2007 nous sommes Liverdunois. Ce qui me plaît ici, c’est la diversité des sites :la Moselle, la forêt, la campagne et la cité médiévale. On n’est pas obligé de sortir de Liverdun pour passer un bon week-end, il y a les rencontres avec des voisins, les randonnées, les promenades à vélo, la médiathèque Corbin, des activités…On a beau être dans une ville de 6000 habitants, on a le sentiment d’être proche les uns des autres. Ce que j’aime aussi dans le village, c’est la mixité sociale.

     Je travaille comme professeur de langue à l’université de Lorraine. Mes élèves sont destinés à intégrer ensuite une école d’ingénieurs. Ils viennent d’un peu tous les pays du monde : ils sont chinois, brésiliens, russes, allemands, colombiens… En guise de sortie de fin d’année, je les ai emmenés à Liverdun. Visite du village, des eaux bleues, pique-nique sur les boucles de la Moselle et match de foot (sans oublier les madeleines) ! Ils ont adoré.

     A travers l’équipe de Jean Pierre Huet, je découvre aussi les autres quartiers, ce qui m’a donné un sentiment d’unité, et j’ai envie de participer à cette unité.

    J’ai envie de participer au projet, de m’engager pour développer encore l’attractivité de ma ville.

    17- José Mendes

    Bouton