• 3- Sébastien Dosé

     

    3- Sébastien Dosé

     

     Liverdun, c’est une rencontre, un peu par hasard… Vivant à Nancy, on découvre le vieux village et ses charmes lors des dimanches de la peinture. Nous avons eu envie de voir nos enfants grandir ici. Ce qui nous a attiré, c’est à la fois la proximité d’une grande ville comme Nancy mais aussi la richesse de la vie associative, les infrastructures éducatives et sportives.

     3- Sébastien Dosé

     

    Ce choix, nous l’avons fait il y a 15 ans, pas une seule fois nous ne l’avons regretté. En ce qui me concerne, aimer une ville, c’est très vite vouloir participer à sa vie associative, sociale et politique parce que je crois qu’il est toujours possible de faire bouger les lignes, quelle que soit l’ échelle ,à partir du moment où cet engagement est pensé et vécu collectivement. C’est cela l’engagement municipal pour moi. Participer à une aventure collective pour construire ensemble.

    Chargé de l’action sociale pendant ce dernier mandat, j’ai apprécié pleinement de travailler avec Jean-Pierre Huet. Je pense que l’objectif qui était le nôtre a été atteint, cet objectif était de désenclaver l’action sociale de la commune, de faire de la maison de la solidarité une maison pour tous et de multiplier les initiatives pour créer du lien social. Une de mes fiertés a été d’initier la semaine intergénérationnelle et de voir que cette ville dite « dortoir » est capable d’offrir des lieux de rencontres, des passerelles…Voir le conseil des sages, que j’ai initié, travailler et construire avec le Conseil Municipal d’Enfants mis en place par Magali Dillmann, fait partie des beaux moments d’un mandat.

     Aujourd’hui, les défis qui sont les nôtres, en termes d’attractivité, de mobilité, de transition énergétique, de cadre de vie doivent être relevés. Nous avons l’équipe et le leader pour le faire mais je pense aussi profondément que transformer une ville n’est pas du seul ressort des élus. Aujourd’hui la demande légitime de participation des citoyens est de plus en plus importante. C’est un des enjeux de ce mandat : inventer de nouvelles gouvernances démocratiques. Je ne crois pas que tout doit venir des élus, mais nous, les élus, pouvons, devons être les initiateurs, les porteurs, les facilitateurs de projets.

     

    3- Sébastien Dosé

     

     Comment faire de cette ville éclatée, une ville où l’on se sent bien dans son quartier mais aussi une ville où l’on se sent Liverdunois. Comment créer du lien territorial, social, culturel, générationnel ? Ce sont ces questions qui me passionnent et ce sont ces questions auxquelles nous devrons répondre.

     

     

     

    Bouton